Les Cosaques du Bandolou

Forum relatant la vie et les péripéties des cosaques du Bandolou
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SA Ostfront 24 janvier 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cedric mas
Serdiouk : Kazak mercenaire engagé par l’Hetmanat


Messages : 176
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 44
Localisation : Planète Mars...

MessageSujet: SA Ostfront 24 janvier 2009   Mar 27 Jan - 12:53

Salut à tous,

Voici le scénar décrit de mon point de vue, pour un déroulement un tantinet "baroque", étant entendu que je n'ai pas vu comment cela s'est terminé (à priori mal pour l'allemand).

Le déploiement initial des fallschirmjagers se déroule correctement, même si rapidement, les trois groupes légers rouges gênent les allemands, en développant une capacité de nuisance importante au regard des effectifs engagés.

Les pertes russes commencent à augmenter (notamment grâce à un SdKfz 222 survitaminé), mais le gros des soviets est encore loin de la bataille, et la progression allemande est ralentie et fortement gênée. Le village est cependant pris au Tour 2.


Malgré l'initiative, au tour 3, les allemands (donc JC et moi) font des choix déplorables qui les amènent à faire rentrer leurs renforts conséquents en premier. Le déploiement d'une colonne de véhicules transportant un détachement de Heer, avec un Pak 75 tracté se fait audacieusement sur le flanc gauche.

Mais la réaction soviétique est immédiate, évitant les tirs des Stug III, un T-70 s'approche et charge la pièce de Pak mise en batterie dans l'urgence face... aux Stug III. La charge est heureusement ratée par un pilote mainfestement ivre. mais le mal est fait, le dispositif allemand est totalement "en vrac", les groupes de combat giclent en désordre des SdKfz 251 loin de leur objectif et de tout couvert pour éviter d'être détruits dans leurs véhicules.

Bref la désorganisation est totale au moment où l'infanterie Popov entre par vagues innombrables (et vraisemblablement fortement imbibées de vodka) par la route.

Les blindés légers soviétiques, avec beaucoup d'à propos et malgré une incapacité à stopper leurs avances rapides, ont complètement désorganisé le dispositif qui peut dès lors être cueilli par une attaque en règle.

Dès la fin du tour 4, le tournant de la bataille est clair : une attaque ordonnée des rouges peut reprendre le village alors que les Landsers sont cloués loin et que les paras sont déployés comme ils peuvent et subissent leurs premières pertes des derniers survivants des éclaireurs rouges (dont le SdKfz 222 lâchement pris par derrière). Les deux Stug III sont détruits, laissant les fallschirmjagers bien démunis face à la masse innombrable des T-34 qui grondent à l'horizon.

Mais les forces soviétiques tergiversent, et la lenteur de leur déploiement laisse le temps aux officiers teutons de rameuter 3 Panzers lourds : 1 Tigre I et 2 Panthers qui passaient par là et n'avaient rien d'autre à faire...

L'initiative est clairement du coté soviétique, qui avance par vagues : l'infanterie en tête, puis les T-34 en nombre... (ne cherchez pas, il n'y a pas de logique). les commissaires politiques sur les dents et fébriles abattent au hasard les retardataires (cliché classique de la propagande de Goebbels).

Pourtant, rien n'est perdu. fébrilement, les allemands consolident leurs positions en occupant les couverts devant l'infanterie, et en déployant un dernier groupe de combat giclant devant l'ennemi de son SdKfz 251 avec beaucoup de courage et un brin de chance (et après on s'étonne que les Panzer-grenadiers aient une durée de vie de quelques jours au front...).

Les hommes arment leurs mitrailleuses, se tassent fébrilement dans leurs trous ou leurs abris et jettent des regards d'acier vers la horde de barbares qui s'apprète à déferler sur leurs positions en charges hurlantes. Chacun est prêt à s'accrocher au terrain et creuser des sillons sanglants dans la foule informe et fangieuse qui va bientôt se jeter aveuglément sur les lignes d'acier de la vieille infanterie prussienne (non, il n'y a aucun cliché sans cet exposé purement objectif... Laughing )

Renforçant le moral des Landsers, les "lourds" font sentir leur présence : un T-70 est atomisé par le Tigre qui écrase en même temps le dernier groupe de motocycliste sans autre forme de procès, tandis qu'un Panther fait sauter un T34, et qu'un autre est immobilisé par les tirs opportuns du Pak 75. Le deuxième Panther se place sur la colline lui permettant de profiter de l'allonge de son 88.

Le dispositif allemand devient d'un coup solide.

La situation est-elle en train de se renverser ?

Va-t-on voir l'assaut rouge échouer ?

Vous le saurez en lisant le rapport de l'Oberleutnant von Gabillote de la 3./ Fallschirmjagers-regiment 5 que l'on retrouvera dans les années 60 lorsque son corps congelé enterré au camp de prisonnier de Kamchatka nord sera rendu à sa famille...

davaï davaï

Bref, que du bonheur pour cet après-midi de fête (nombre de tables et de joueurs impressionant) !

La règle est toujours aussi plaisante à jouer, quelle que soit sa chance au dé, même si je la redécouvre à chaque fois et souffre donc à ce titre...

Cordialement,

CM

_________________
"La stratégie, c'est dix contre un et par derrière, le reste c'est de la poésie" Général Estienne

Visitez un site de passionnés sur l'Afrikakorps

http://www.afrikakorps.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afrikakorps.org
pzkarl
Starchines Ataman
avatar

Messages : 1338
Date d'inscription : 15/01/2009
Localisation : Dans le cosaqueland du bandolou

MessageSujet: Epopée...   Mer 28 Jan - 0:55

... un souffle d'épopée sur les tables de jeu...

On dirait du Villepin narrant Napoléon.....

Futur succés de librairie....

Voilà la solution pour nos finances... On fait des scénars, on les joue, et on les publie avec photographies.... Facile puisque nous avons un poête parmi nous!

Soldat inconnu qui je ne sais comment je ne sais d'où venu a trouvé le moyen dans ce bagne où nous sommes ... de repeindre pour moi tous ces petits bons hommes...
. (L'Aiglon de E. Rostand)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedric mas
Serdiouk : Kazak mercenaire engagé par l’Hetmanat


Messages : 176
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 44
Localisation : Planète Mars...

MessageSujet: Re: SA Ostfront 24 janvier 2009   Mer 28 Jan - 11:42

Mais c'est prévu !

Et cela amènera en effet quelques subsides à notre club.

reste à écrire la suite et la versiond 'en face.

Pour metter fin à un suspens intenable, le Tigre a été détruit par le dernier T-70 par derrière et à bout portant (la honte suprême).

Les deux Panthers ont été immobilisés ou enrayés sans n'avoir infligé aucune autre perte. Les positions allemandes furent donc submergées et la percée des forces rouges engendrant une nouvelle catastrophe sur la Heeresgruppe Mitte.

à Rastenburg, Hitler se décide enfin à appeler Model pour sauver ce qui peut l'être encore...

CM

_________________
"La stratégie, c'est dix contre un et par derrière, le reste c'est de la poésie" Général Estienne

Visitez un site de passionnés sur l'Afrikakorps

http://www.afrikakorps.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afrikakorps.org
B1bismai40
Essaoul : Kazak aide de camp du kochevoï-ataman
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 52
Localisation : Vest von Bandolou

MessageSujet: Le choc des photos ...   Dim 1 Fév - 19:00

Quelques photos :

Achtung Schnell Panzer !



GRrrrrrr !!!!



Za rodinou !



Dernière édition par B1bismai40 le Mar 3 Fév - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodoros
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 13/04/2008
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: SA Ostfront 24 janvier 2009   Lun 2 Fév - 1:24

Rapport d'opération du 24 janvier 1944, combat de M...i :

Or donc, cet aprés midi du 24 janvier 1944, du coté de B...K (censure légitime du politkom aux armées), les éléments de la ... division blindée du ... Corps s'est avancé jusque dans les lignes ennemies pour s'emparer d'un carrefour important pour ses communications.
Notre avancée rapides fut découvertes par l'ennemi qui réagit avec sa rapidité coutumière, et avec les moyens appropriés à l'enjeu vital pour lui, comme nous le verrons plus loin.

Au même moment (tour 1) débouchèrent de part et d'autre du village de M...i, vide de toute troupe, l'avant garde de notre force d'attaque (3 T70 et 3 side-cars d'éclairage), par la route de l'est donc, et les premiers éléments allemands (2 stug III ou IV, doté de 105mm, et quelques side ou kettenkrad), par la route de l'ouest.
Alors que l'allemand s'engouffre dans le village, nos forces se divisent en 3 groupes qui ont ordre de se porter sur les deux flancs du village, et de fixer l'ennemi en plein centre du carrefour...
Nos valeureux combattants pour la libération du monde libre et ouvrier, se ruent au contact. Trés vite (tour 2), un T70 (au centre dans la rue principale) et un side (à gauche mais dejà derrière le village) sont rapidement mis hors de combat; mais l'ennemi, pris à la gorge ne peut pas se déployer.
Puis (tour 3), les renforts arrivent : chez les russes, deux squads de fusiliers (6 plaquettes) et leur soutien (1xHMG, 1xmortier, sniper, 1xLMG) au pas de course sur la route qui conduit droit sur le carrefour, où se tient déjà l'un des Stug. Côté allemand, deux squads d'infanterie mécanisée (6 à 8 plaquettes ?) dans leurs engins débouchent à l'extrême gauche du dispositif teuton , entre bois et ferme, et déploie immédiatement un pak 40 destiné à prendre en enfilade toute attaque directe sur le village.
Alors que le Stug accueille avec les honneurs l'infanterie soviétique (une plaquette en bouillie par le 105 HE), un autre side explose en vol, l'équipage du dernier side sovietique réussit à s'emparer de la maison donnant sur le carrefour.
Puis, le T70 de droite surprend les groupe allemand qui vient d'arriver et tente d'écraser le canon anti-char... et passe à 40cm avant de finir sa course 50m plus loin, littéralement soufflé par le deuxième Stug qui le tire par le flanc en commençant à contourner le village par la gauche.
A ce moment là (tour 4) toujours aucune perte allemande, alors que les soviétiques ont perdu 2 T70, 1 side cars, et une plaquette d'infanterie.
C'est alors que les "gros" entrent en ligne (tour5)... Un tigre par la route qui conduit au village, et deux Panther de part et d'autre de la position tenue par le Pak40; puis dans la foulée ce sont deux T34-'43 ( à droite de la route venant de l'est) et 2 T34-85 (sur la route même), et 4 T34-85 (à gauche de la route derrière la colline).
Et là, tout s'accélère (tour6) : d'abord c'est le Stug qui occupe le centre du village qui explose sous le feu des 2 T34 qui s'avancent vers le village, puis le T70 survivant (celui de gauche) qui pulvérise le sdkfz222 (par un coup dans le c..l) sous les yeux des fallshirmjagers qui se sont dispersés dans le village. Puis le Pak 40 allume le T34-85 de commandement et l'immobilise, les 2 T34-'43 qui manoeuvrent sur la droite du dispositif rouge se font dessouder par le Panther qui couvre l'avancée de l'infanterie allemande mécanisée, le Tigre écrase dans la rue le dernier side car qui achève (c'est le mot) son mouvement tournant en atteignant le carrefour, et le second Panther prend position sur l'éminence située entre le village et le pak40, dominant de son feu tout le champs de bataille. L'infanterie soviétique (encore une plaquette démoralisée) n'a comme seul recours de voir passer les obus perforants par dessus la tête, et cherche refuge vers les couverts les plus proches.
Le moment est critique pour nos vaillants combattants, l'allemand exulte !
Mais au lieu de flancher, notre groupe de combat affirme sa determination !
Le dernier T34-85 mobile au centre, se précipite hors de vue du terrible pak40 et vient au secours de notre infanterie (qui s'engouffre dans le bois proche)... au passage il détruit le second Stug qui présentait son flanc au sortir du village, le Capitaine Krimosov ne quitte par son char immobilisé au milieu de la route, essuie le feu du Panther sur la colline, puis du PAk 40, mais il tient son poste héroiquement et d'un coup au but se débarrasse de l'antichar ennemi, le groupe de T34-85 aborde le village à la rencotre du Tigre, et le dernier T70 finit de tourner les positions allemandes (le village) et écrase un kettenkrad garé... (tour7).
L'allemand hésite devant cette agressivité, il est perdu. Le Panther de droite manoeuvre et fait un vaste mouvement tournant pour aborder de face le dernier T34-85 et l'infanterie tapis derrière une petite colline, l'autre Panther quitte sa position privilégiée pour achever le char du capitaine Krisomov, le Tigre s'avance dans la rue et prendà son tour le char de Krisomov pour cible.
Ce dernier tient toujours son poste malgré les obus qui percute son blindage, et réplique courageusement et touche le Tigre, comme les deux autres T34-85 de gauche qui entre maintenant dans le village. L'équipage du Tigre a juste le temps d'évacuer le mastodonte, que le dernier T70 s'engage sur la route qui traverse le village au milieu des lignes nazies, et à bout portant, de son 45L explose l'arrière train du félin blessé (boum !). Le T34 qui protégeait l'infanterie quitte son couvert, et voyant le Panther manoeuvrant hasardeusement, néglige les sdkfz et les landser qui progressent sur la colline, s'approche au plus prés du char ennemi, et de flanc l'explose ! (tour Cool
Enfin, alors que le mortier n'a de cesse de bombarder sans résultats les jägers tapis dans le village, le capitaine Krisomov soutenu par un des T34-85 de gauche détruit le dernier panther tout ébahi d'avoir vu le tigre sauté à 100m de lui ! (tour 9)
Il ne reste plus à l'infanterie allemande a quitter précipitemment le terrain... poursuivie par les chars russes, et le carnage continue... (tours 10 et plus, non joués)
Sleep

_________________
"En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de prés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B1bismai40
Essaoul : Kazak aide de camp du kochevoï-ataman
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 52
Localisation : Vest von Bandolou

MessageSujet: Re: SA Ostfront 24 janvier 2009   Mar 3 Fév - 1:53

Quelques photos :

Vorwarts Pionneren !



Oups !



Oups Oups !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedric mas
Serdiouk : Kazak mercenaire engagé par l’Hetmanat


Messages : 176
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 44
Localisation : Planète Mars...

MessageSujet: Re: SA Ostfront 24 janvier 2009   Lun 9 Fév - 13:28

Excellent !

En plus je vois ce qui s'est passé après mon départ Ach gross katastroph !

Merci à vous tous !

CM

_________________
"La stratégie, c'est dix contre un et par derrière, le reste c'est de la poésie" Général Estienne

Visitez un site de passionnés sur l'Afrikakorps

http://www.afrikakorps.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afrikakorps.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SA Ostfront 24 janvier 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
SA Ostfront 24 janvier 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle loi à compter du 1er janvier 2009 !!!!!
» Moto journal n°1839 du 08 janvier 2009
» Déplacement à Haguenau (Schirrein-TFC 24 Janvier 2009)
» AG DS CARNA 2009 30 janvier 2009
» Infos La Rochelle (2008-2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cosaques du Bandolou :: Manifestations à venir :: Récits des manifestations-
Sauter vers: