Les Cosaques du Bandolou

Forum relatant la vie et les péripéties des cosaques du Bandolou
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joël
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Ven 18 Avr - 20:34

Un bataillon Autrichien à 18 figurines en colonne de division, sous feu efficace d'artillerie (assez classique quand on attaque), qui se fait charger par 2 escadrons de cavalerie (collés) a de bonnes chances de subir un recul suivi, même avec + d'amis que d'ennemis. Correct ? Si ce n'est pas le cas, je vous soumettrai mes calculs. Si ce résultat est confirmé dans la plupart des cas, il vaut donc mieux charger cette cavalerie ennemie avec sa cavalerie en soutien dès que possible, sous peine de voir son avance sérieusement remise en cause, 4 cavaliers arrêtant 1/4 de la brigade autrichienne.

Question complémentaire: De la cavalerie peut-elle apporter un soutien arrière à un bataillon au moment du test moral tout en se laissant la possibilité de charger droit devant au cas où, ou bien est -elle forcément bloquée par l'unité qu'elle soutient ?

Merci
A+

Joël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodoros
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 13/04/2008
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Sam 19 Avr - 0:48

Je n'ai pas fait le calcul, mais je te fais confiance. Tu as compté le feu défensif du bataillon à quelle portée (je rappelle que ça dépend de son test de moral) ? car à courte portée, les cavaliers subissent une perte par fig et doivent tester.

Mais globalement si ils arrivent au contact, on doit arriver au résultat : le vaincu ne subit pas une perte par fig,mais deux fois plus qu'infligée donc recul suivi. le tour suivant sera le deuxième tour de combat des cavaliers légers.
Oui, pour retarder de l'infanterie isolée (le bat est seul à se défendre), alors deux esc de cav peuvent le faire.

Pour apporter un soutien arrière, il fut que l'unité qui soutienne soit directement sur l'arrière de l'unité soutenue, et qu'elle puisse contacter cette unité en un mouvement normal. Donc une cavalerie peut à la fois être sur l'arrière d'un bat, en étant orienté de sorte d'avoir son axe de charge libre. Il lui suffit d'être au 3/4 de son mouvement normal en arrière de l'unité.

Voilà, ctrés cher experimentateur.

Cette rubrique devrait s'appeler : "le labo du cosaque"

_________________
"En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de prés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Sam 19 Avr - 9:57

J'aurais dû retranscrire l'intégralité des calculs, comme d'habitude, désolé !

Denis a écrit: Tu as compté le feu défensif du bataillon à quelle portée (je rappelle que ça dépend de son test de moral) ? car à courte portée, les cavaliers subissent une perte par fig et doivent tester."

Oui, et même s'ils font un feu à bout portant (dans le résultat du test moral d'une unité qui tient je ne vois que feu à longue portée, normal, ou bout portant) on obtient 6 figurines tirant à facteur: 3 car...

Régulier: 4
Cav en charge: -1
Sous un feu efficace: -1
Bout portant: +1

ce qui donne 5 pertes, 1 par figurine.

Test moral de la cavalerie: -1 + 2d6 car
Régulier: 4
Sous le feu d'infanterie: -1
+ d'ennemis: -4 le bataillon n'étant pas isolé

Donc faire 7 au dé suffit pour obtenir la mêlée.


Denis a écrit: "Mais globalement si ils arrivent au contact, on doit arriver au résultat : le vaincu ne subit pas une perte par fig,mais deux fois plus qu'infligée donc recul suivi. le tour suivant sera le deuxième tour de combat des cavaliers légers."

Oui, j'ai trouvé ça. Alors, il me semble bien qu'il faille préférer, lorsqu'on attaque, lacher sa cavalerie en soutien dès que celle de l'adversaire est à portée de charge. Par contre, c'est celle de l'adversaire qui aura ensuite plus d'amis que d'ennemis. De plus, pour être sûr de chasser les 2 escadrons en mêlée, dans le cas où on les aurait laissé charger l'infanterie, il semble préférable de réorienter un bataillon pour menacer le flanc des cavaliers, ce qui fait que les 2 escadrons auront monopolisé la moitié de la brigade autrichienne.

Je n'ose même pas faire les calculs avec le bataillon Russe à 3 Figurines de front...

Denis a écrit: "Donc une cavalerie peut à la fois être sur l'arrière d'un bat, en étant orienté de sorte d'avoir son axe de charge libre. Il lui suffit d'être au 3/4 de son mouvement normal en arrière de l'unité."

Rien ne remplacera la démonstration avec les jouets dans ce genre de discussion, mais je crois deviner dans ton explication que la cavalerie est bien trop masquée par le bataillon qu'elle soutient pour pouvoir charger ailleurs que vers la droite, et certainement pas un ennemi qui chargerait l'infanterie de face, même en la débordant. Autrement dit, pour soutenir par l'arrière, il faut être vraiment derrière Laughing et pas seulement avoir l'arrière de l'unité dans un angle de 22°5 par exemple.

Denis a écrit: "Cette rubrique devrait s'appeler : "le labo du cosaque""

C'est comme pour l'apprentissage de la lecture, l'holistique c'est pour les surdoués, l'analytique, c'est pour les besogneux. Wink

Merci pour tes réponses, et la prochaine fois, je retranscrirai les calculs, promis, car j'ai pu me tromper .

A+
Joël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodoros
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 13/04/2008
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Sam 19 Avr - 14:14

Et oui, rien ne vaut la démonstration sur table !

Par ailleurs, la théorie est une chose, car les situations théorique ne se retrouvent pas toujours sur la table. Par exemple, si le bataillon a le temps de se mettre en bataillon masse (1/4 de mvt) voire en carré (si il réussit son test de mise en carré), ou si le bataillon qui flanque le bataillon cible peut tirer sur les cavaliers, etc...

Mais elle permettent d'avoir une idée de ce qu'il est possible de faire.
Plus globalement, on peut dire qu'en théorie une bde de cav légère est en mesure de ralentir une ou deux heures une bde d'infanterie sans soutien de cav ou d'art. ... Sur une table cela est faisable, et j'ai la faiblesse de penser que dans la réalité de l'époque, ce devait être possible.

De la mettre en retraite, c'est moins évident !
Surtout des batallons autrichiens, plus massifs que peuvent l'être un bat ... russe par exemple (tiens, teste-le, avec comme hypothèse que le russe n'est pas sous le feu, qu'il tire à courte portée, le plus probable, et si... le cav fait +1 au dé ou et élite ?)

LEs calculs théorique de Cédric avait mis en évidence des soucis de cohérence dûs à l'inertie des bat autrichiens (18 fig, dur de faire la perte par fig), lors de combat entre un bat français et un autrichiens...
Je vis essayer d'y remédier.

A bientôt sur les tables cheers

_________________
"En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de prés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Sam 19 Avr - 15:51

Denis a écrit: "si le bataillon a le temps de se mettre en bataillon masse (1/4 de mvt)"

Cela veut dire que si la cavalerie ne contacte pas le bataillon dans le premier 1/4 (bonus de charge compris), l'infanterie peut passer en bataillon masse sans test ? N'oublions pas que cette infanterie est sous le feu de l'artillerie. Cette formation ne la rend-elle pas plus vulnérable ? Entre la règle (Tir sur plus d'un rang) et l'aide de jeu (masse<1/2 portée), je n'ai pas compris.

Denis a écrit: "voire en carré (si il réussit son test de mise en carré)"

Si l'infanterie rate son test de mise en carré, comment se retrouve-t'elle ? Désordre point 10 p: 28 ?

Denis a écrit: "si le bataillon qui flanque le bataillon cible peut tirer sur les cavaliers"

La charge a lieu pendant les mouvements obligatoires. A quel moment l'infanterie qui flanque peut-elle tirer pour que les conséquences de ce tir influencent le test moral de la cavalerie ? Pour que ces pertes supplémentaires (dans notre situation le 1 perte par figurine provoquant un test moral est considéré comme acquis puisque même un feu normal de 6 figurines donne 4 pertes) apportent un réel bénéfice au moment du test moral de la cavalerie, il faudrait avoir atteint un seuil mais il est tout de même à 21 pertes sur 4 figurines. Le -1 par perte par figurine intervient pour la mêlée par contre, mais l'infanterie est tout de même fixée, non ?

J'en reviens à ma question initiale même si elle est trop caricaturale: Si l'on attaque avec de l'infanterie soutenue par de la cavalerie et que l'on doit aller vite, il vaut mieux charger la cavalerie ennemie dès que possible, plutôt que de prendre le risque de voir son infanterie fixée par cette cavalerie ennemie ? Au combat, 2 cavaleries légères ont, d'après ce que vous avez dit, de fortes chances de se neutraliser avec peu de pertes (-2 en Mêlée). A moins que j'ai oublié des facteurs.
Maintenant, j'imagine qu'il est plus intéressant de la contrer pas top loin de sa "ligne" de front: + d'amis, petit feu d'infanterie, on sait jamais, sur un malentendu...

Concernant le soutien arrière par de la cavalerie, Denis a écrit:"une cavalerie peut à la fois être sur l'arrière d'un bat, en étant orientée de sorte d'avoir son axe de charge libre. Il lui suffit d'être au 3/4 de son mouvement normal en arrière de l'unité... rien ne vaut la démonstration sur table "



Dans la situation a, la cavalerie est au 3/4 de son mouvement normal en arrière de l'infanterie mais ne pourra pas charger une unité menaçant cette infanterie de face. Dans la situation b, elle pourra le faire mais ne compte pas soutien arrière (même si l'arrière de l'infanterie est dans ses 22°5). C'est ça ?

Dans le résultat du test moral, il n'y a pas feu à courte portée, il y a feu à longue portée, normal (jusqu'à 13), et à bout portant.

A+
Joël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodoros
Starchy Kazak : Sous Hetman Kazak en pologne
avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 13/04/2008
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Mar 22 Avr - 15:25

Quel bonheur de retrouver nos charmants pions des Aigles....

Heuuuu
j'ai oublié la question.
Ah oui ! pour soutenir l'attaque d'une brigade d'infanterie et emp^^echer que celle-ci ne soit ralentie deux tours par quelques escadrons (de hussards français tout de même !) sous le feu d'une batterie de 8 pièces malencontreusement positionnée sur un plateau que la dite-brigade a décidé de prendre (ouffff), alors il vaut mieux que sa propre cavalerie de soutien engage d'abord la cavalerie ennemie.
Ca ne fera pas de résultat important mais ça dégagera dans un sens ou l'autre...
enfin, je dis ça , mais l'interêt avec un adversaire, c'est qu'il ne fait jaamis rien comme il faut ! Evil or Very Mad

_________________
"En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de prés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur Patatra
Djiguite : Kazak cavalier d’exception
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Mar 2 Juin - 22:20

La Eynarde complote traitreusement pour culbuter du bataillon autrichien Twisted Evil

Considérons :

- un environnement neutre (les joueurs dirigent efficacement leur attaque/défense)
- un dé neutre
- des tests de moral neutre

2 esc de hussards (4 fig) chargent un bataillon autrichien (18 fig)

1 - le tir :
6 fig facteur 4 -1 cav en charge -1 sous le feu soit 4 pertes

2 - la mêlée :
6 fig facteur 3 soit 5 pertes
4 fig facteur 6 -1 bataillon masse -1 perte due au tir soit 6 pertes
Résultat mélée continue

3 - 2eme tour de mêlée
6 fig facteur 3 soit 5 pertes
4 fig facteur 4 -1 bataillon masse soit 4 pertes
Recul suivi en faveur de l'autrichien, mais comme il s'agit du 2eme tour de combat pour la cav => ralliement arrière

4 - Conclusion
250 cavaliers bloquent 1000 hommes pendant 30 minutes et perdent sur le combat prés de 20% de leur effectif.

La question sous jacente est de quelle manière exploiter ces 30 minutes sur une autre partie du champ de bataille ?
La question n'apporte pas de réponse car chaque situation est unique et crée une multitude de cas particuliers.
Par contre tu as désormais les armes en main pour savoir que cette charge ne peut pas faire basculer le cours de la bataille mais donne du répis aux copains pour faire le boulot !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B1bismai40
Essaoul : Kazak aide de camp du kochevoï-ataman
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 14/04/2008
Age : 52
Localisation : Vest von Bandolou

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Mer 3 Juin - 23:32

si je puis me permettre sur la demi heure de bataille soit 2 tours :

14 pertes pour 250 cela ne fait pas 20% mais un plutôt 5,6 %.

C'est léger comme résultat pour un charge dans le tas , m'est avis.

20% de perte se serait 4 fois plus de pertes et donc par extrapolation 2 heures. J'ai un doute aussi sur le fait que des cavaliers virevolte et sabre pendant 2 heures sans arrêt.

Il y a un truc qui cloche dans cette règle et c'est la découpe du temps qui est en général toujours favorable à la cavalerie légère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur Patatra
Djiguite : Kazak cavalier d’exception
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   Jeu 4 Juin - 19:50

1 figurine représente 60 hommes , mais le pas de perte est à 20 (pour chaque multiple de 20 on retire une figurine)

donc 14 pertes / 4 (figurines) x 20 = 0,175 soit 20% parcequ'on est à Marseille Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Labo du cosaque : Cavalerie vs Infanterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pivot cosaque
» mon petit labo
» Et la cavalerie débarque!!!
» Ière division d'infanterie motorisée
» K's labo Airmark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cosaques du Bandolou :: La vie du club :: Regles-
Sauter vers: